HS Loutoby

9,90

Hors-série Jean-Michel Loutoby « Danse avec les signes » :

Seconde vie

Vive incarnation d’un phénomène inédit, lié à l’allongement de la durée de nos vies, l’histoire de Jean-Michel Loutoby est une leçon pour nous tous. Comme d’autres fortes personnalités, luttant à présent contre leurs destins tracés, voici un homme qui s’attaque à l’aventure artistique alors qu’il a déjà mené une vie professionnelle tout autre. Au XXIe siècle, de telles démarches se multiplient, déroutant les habitudes du monde de l’art et laissant coi ses spécialistes, tant il s’agit d’imaginer de nouvelles formules afin de qualifier un tel comportement et les créations qui en résultent. Il s’agit ici, d’abord, d’anthropologie.

« On ne peut le classer ni parmi les Intuitifs ni parmi les Naïfs » expliquait pertinemment, récemment, la critique d’art martiniquaise Dominique Brebion. Il est possible en revanche d’apparenter le monde peint ou sculpté par Jean-Michel Loutoby à l’univers des arts décoratifs et à celui de l’Art singulier, défini à la fin des années 1970. Et il est certain que l’impérieux désir d’être un artiste, exprimé par cet électron libre et prolixe, en fait une figure à laquelle notre magazine ne pouvait rester insensible.

Il est sûr, aussi, que nous sommes passionnément attentifs à la création en Martinique. Éblouis par les splendides écrivains qui nous ont révélé l’identité de cette île, nous en cherchons désormais les grands peintres et les fameux sculpteurs. Aujourd’hui, plus encore qu’hier, ainsi que l’écrivait Aimé Césaire dans Cahier d’un retour au pays natal en 1939 : « il n’est point vrai que l’œuvre de l’homme est finie / que nous n’avons rien à faire au monde / que nous parasitons le monde / qu’il suffit que nous nous mettions au pas du monde / mais l’œuvre de l’homme vient seulement de commencer / et il reste à l’homme à conquérir toute interdiction immobilisée aux coins de sa ferveur ». La route est ouverte.

64 pages
Format 19 x 30 cm

Scroll to Top